Jadis, autrefois, il y a longtemps

Joie de vivre avant la venue du politiquement correct

posté le 20-06-2018 à 07:24:59

Pour vous rafraichir

 

Voilà une accumulation sérieuse! Nous sommes en 1894 à Québec et la petite rue peu large est remplie comme un bocal. Pas de chasse-neige motorisé, à cette époque. Notez l'homme, à droite, pour réaliser comme cette tempête était imposante.
Tags: #québec
 


Commentaires

 

1. johnmarcel  le 20-06-2018 à 09:15:51  (site)

C'est comme pour mon frère qui habite en Haute-Savoie… un matin d'hiver il ouvre sa porte pour être confronté par un mur blanc car il avait neigé durant la nuit…

2. anaflore  le 20-06-2018 à 09:56:12  (site)

en bretagne pratiquement jamais de neige et quand on a 5 cm on est tétanisé !!!bonne journée

3. MarioB  le 20-06-2018 à 17:15:47  (site)

John Marcel, ce que tu dis m'a déjà été raconté par une femme, mais qui habitauit le Grand Nord.

Ce qu'il y a sur cette photo est impossible aujourd'hui, car les rues sont plus larges et les chasse-neige se mettent à l'oeuvre très rapidement.

4. jakin  le 20-06-2018 à 17:34:11  (site)

Pratique pour sortir par la fenêtre du premier étage....

5. MarioB  le 20-06-2018 à 18:35:47  (site)

En effet !

 
 
 
posté le 17-06-2018 à 00:29:51

Action !

 

Une photo de 1923 pleine de mouvement. Le porteur de ballon n'ira pas loin, car le joueur un défensive s'apprête à le jeter au sol avec tant de force qu'il en a perdu son casque. L'équipement de ce temps était moins sophistiqué que de nos jours. Sans doute une rencontre au niveau universitaire.
Tags: #football
 


Commentaires

 

1. jakin  le 18-06-2018 à 18:31:14  (site)

Il y a un monde fou sur les gradins ?

2. MarioMusique  le 18-06-2018 à 18:50:41  (site)

C'est plein, mais pas très haut. C'est pourquoi je devine que c'était au niveau universitaire, car chez les pros, déjà, les stades étaient davantage imposants.

 
 
 
posté le 13-06-2018 à 23:33:37

En vitrine

 

Il y a de belles poupées géantes en vitrine, mais trois des quatre enfants regardent davantage vers le bas, sans doute des petits jouets que je ne peux identifier. Quand à celle qui ne regarde pas, elle est davantage intéressée par le photographe.
Tags: #jouets
 


Commentaires

 

1. hazel  le 18-06-2018 à 23:57:47

Je pense que se sont des mannequins et non des poupées

2. MarioBergeron  le 19-06-2018 à 04:57:32  (site)

Peut-être...

 
 
 
posté le 12-06-2018 à 22:28:27

Ne pas regarder le clavier !

 

Une école de secrétariat, en 1935. Métier déjà en grande partie féminin, bien qu'on croise quelques bleus sur cette photo. L'important : regarder le texte à copier et ne pas poser les yeux vers le clavier. Amusez-vous à regarder les élèves qui trichent un peu.
Tags: #École
 


Commentaires

 

1. anaflore  le 13-06-2018 à 00:10:54  (site)

Bravo pour la photo du jour

2. MAXIE  le 13-06-2018 à 11:09:50  (site)

La parité était largement respectée !! encore une belle photo d'antan. Je pars en vacances cher Mario, donc plus de visite ni de coucou...
Je t'embrasse pour cette occasion !
smiley_id118698

3. jakin  le 13-06-2018 à 18:35:31  (site)

J'ai vécu la même situation lors ma scolarité dans un Lycée Technique ou j'apprenais la comptabilité...Même salle, même disposition et mêmes tricheurs....

4. MarioMusique  le 13-06-2018 à 19:05:43  (site)

Ah, les tricheurs !
Merci à vous trois

 
 
 
posté le 10-06-2018 à 07:58:33

Tramway touristique

 

J'avoue n'en avoir jamais vu un autre du genre. Nous sommes en 1943, à Québec, et les touristes désireux de visiter la ville montaient dans ce machin et je devine que l'homme en uniforme, à l'avant, devait être le guide pour expliquer à ces braves gens ce qu'ils voyaient.
Tags: #tourisme
 


Commentaires

 

1. johnmarcel  le 10-06-2018 à 08:18:15  (site)

A Colmar y a pareil !
Enfin presque… c'est un petit train sur roues…

2. MarioB  le 10-06-2018 à 16:03:20  (site)

Celui-ci est bel et bien un tramway.

3. jakin  le 11-06-2018 à 17:20:03  (site)

C'est le premier tramway touristique que je rencontre....je pense que c'est un exemplaire unique....

4. MarioMusique  le 11-06-2018 à 21:54:57  (site)

En effet !

5. MAXIE  le 12-06-2018 à 10:36:33  (site)

Sans micro ! sa voix ne devait pas être entendue par tous .. très originale cette photo.
Bonne journée Mario

6. MarioMusique  le 12-06-2018 à 17:37:20  (site)

Pas besoin de micro. Je crois bien qu'il devait s'arrêter devant un monument, un édifice, un lieu.

7. p1a1s1c1a1l1  le 13-06-2018 à 08:58:44  (site)

Simpa ca

 
 
 
posté le 09-06-2018 à 07:00:52

Famille de 1939

 

Une famille paysanne de 1939 et on devine qu'elle ne devait pas rouler sur l'or. Notez le peu de différences entre les âges des enfants, et aussi le fait qu'ils allaient pieds nus.
 


Commentaires

 

1. MAXIE  le 09-06-2018 à 13:32:30  (site)

Elle est triste cette photo avec ces gamins pieds nus sur terrain caillouteux .. on remarque facilement le phénomène de la pauvreté, moins tu as de moyens plus tu fais des enfants, il existe malheureusement encore de nos jours des situations identiques ...
Bonne fin de semaine Mario

2. MarioBergeron  le 09-06-2018 à 18:30:35  (site)

Ne pas oublier qu'en 1939, la grande dépression était encore présente un peu partout.
Merci pour cette aimable visite.

 
 
 
posté le 08-06-2018 à 07:58:40

Les belles de 1934

 

Un salon de l'automobile, tenu à Québec, en 1934. Les modèles les plus modernes et séduisants étaient présents pour faire rêver les fauchés.
 


Commentaires

 

1. jakin  le 08-06-2018 à 17:39:40  (site)

Il y a un drôle de tracé sur le sol de cette exposition de voitures ?

2. MarioMusique  le 08-06-2018 à 21:21:35  (site)

C'est bel et bien la base d'un losange de baseball. Peut-être destiné aux enfants, en d'autres occasions.

 
 
 
posté le 07-06-2018 à 01:41:47

La rue Fusey en 1963

 

 

La rue commerciale à l'entrée du Cap-de-la-Madeleine. Elle a peu changé et les établissements qu'on voit sont pour la plupart encore présents, bien qu'ils abritent d'autres services. Celui que l'on voit en gros plan, à gauche, était un restaurant, deviendra un bar, pour redevenir un restaurant, avec presque la même apparence. À droite, une station-service Texaco. C'est encore le cas de nos jours, mais sans l'architecture d'origine.

Si le nom Fusey vous interpelle, je précise que je ne fais pas de faute de français, car il ne s'agissait pas d'une fusée, mais du nom (étrange, je l'admets) du premier curé de la paroisse de ce secteur de la ville.

 


Commentaires

 

1. jakin  le 07-06-2018 à 17:11:55  (site)

Le père abbé a vu large pour son avenue !

2. MarioMusique  le 07-06-2018 à 17:59:31  (site)

Sans doute établie après son décès. Mais c'est une rue dans la norme.

 
 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article